Piaget - Constructivisme - Intelligence, L'avenir d'une théorie, de Annie Chalon-Blanc

Publié le 26 Février 2017

Genre : Essai (presse universitaire)

Date de parution : 2011

Quatrième de couverture :

Après Introduction à Jean Piaget  (1997), qui permettait de se familiariser avec les principaux concepts piagétiens et Inventer, compter et classer (2005) qui éclairait deux grands ouvrages piagétiens : La genèse du nombre et La genèse des structures logiques élémentaires, Annie Chalon-Blanc propose avec Piaget – Constructivisme-Intelligence –, un troisième manuel qui est un pari sur l’avenir de la théorie de Jean Piaget.

Deux thèmes sont  susceptibles, selon elle, de passer à la postérité : le constructivisme ou comment le sujet se construit progressivement un réel intelligible et la réversibilité des actes et/ou de la pensée, source de l’intelligence. Le constructivisme, car il apporte une réponse claire et originale à la question des rôles respectifs du sujet et des objets dans l’élaboration des connaissances. La réversibilité, parce que cette capacité qu’a le sujet de se saisir des actions disparues des données perceptives et de les composer entre elles pour déduire un élément commun, en dépit de leurs disparités, reste une conception révolutionnaire de l’intelligence. Des textes brefs peu célèbres mais explicites de Jean Piaget viennent enrichir les deux thèmes retenus.

L'auteur laisse délibérément de côté, ou presque, quelques notions classiques : les stades, le sujet épistémique, la filiation des structures, et autres, qui ont fait couler beaucoup d’encre au siècle dernier.

L’originalité de Jean Piaget est le propos essentiel de ce manuel destiné en priorité aux étudiants en psychologie, en sciences de l’éducation et aux futurs professeurs d’école, mais aussi à tous les professeurs et éducateurs spécialisés, qui trouveront dans le rapport des expériences simples et élégantes menées à Genève, des explications possibles des retards cognitifs auxquels ils sont confrontés, et des pistes de travail de rééducation.

Mon avis :

Je m'intéresse beaucoup à la construction de la logique chez l'enfant, de par ma profession d'orthophoniste et mes projets de formations complémentaires (entre autres le GEPALM, Groupe d'Etude sur la Psychopathologie des Activités Logico-Mathématiques). Je suis tout particulièrement intéressée par la théorie piagétienne : le constructivisme. C'est pourquoi je me suis lancée dans la lecture d'ouvrages, parmi lesquels La représentation du monde chez l'enfant, La psychologie de l'intelligence et Six études de psychologie de Jean Piaget, ou encore celui-ci (Piaget - Constructivisme - Intelligence, L'avenir d'une théorie) de Annie Chalon-Blanc, qui se veut peut-être un peu plus impartial, et qui a le mérite de prendre en compte les nouvelles données de la recherche en psychologie cognitive, pour ne retenir de Piaget que ce qui, d'après l'auteure, "passera à la postérité".

Ce qui me passionne particulièrement en psycho-pédagogie, c'est de n'avoir de cesse de se mettre au niveau de l'enfant, à sa place pour concevoir sa pensée et imaginer ce qui peut lui être accessible (autrement dit se mettre dans sa "zone proximale de développement", notion empruntée à Vygotski). En effet, beaucoup de choses nous paraissent évidentes pour nous, adultes, alors qu'elles sont le fruit de plusieurs années de construction active et de remaniement de notre pensée, et sont donc loin d'être des évidences acquises pour l'enfant tout venant, y compris celui ayant un développement normal et non pathologique.

J'ai apprécié dans cet essai les nombreuses citations d'expériences de Piaget, qui sont recontextualisées et expliquées par l'auteure, Maître de conférences en psychologie du développement.

Voici quelques exemples d'expériences surprenantes au sujet de la pensée de l'enfant, qui m'ont marquée et que je cite expressément car je ne saurais évidemment mieux les expliquer que l'auteur en personne :

- "[...] la référence correcte des objets désignés par les préconcepts et les concepts intuitifs est parfois instable : la lune est démultipliée en fonction de ses formes différentes, tandis que les limaces sont singularisées parce qu'elles ont toutes le même aspect" (in La psychologie de l'intelligence, de Piaget) ;

- "Deux mobiles A et B partent ensemble du même point dans la même direction. Bien que l'un dépasse l'autre, les jeunes sujets disent qu'ils partent en même temps, mais qu'ils ne s'arrêtent pas au même moment, tout en reconnaissant que lorsque l'un s'arrête, l'autre ne marche plus ! Quand cette simultanéité des arrêts, niée jusque vers 6 ans, est reconnue, le sujet continue de ne pas croire à l'égalité de ces durées synchrones, et cela jusque vers huit ans. Les simultanéités des durées sont ainsi réduites à l'équation : plus vite = plus de temps" (in Psychologie et épistémologie, de Piaget) ;

- "Dans le cas d'une boîte contenant un jeton blanc et deux rouges, si l'on demande aux jeunes sujets la couleur qui a le plus de chances de sortir en ne prenant qu'un seul jeton, ils répondent en général : "le blanc puisqu'il n'y en a justement qu'un". Dès sept ou huit ans au contraire, il y a début de quantification de la probabilité" (in Logique et connaissance scientifique, de Piaget).

En bref, ce n'est pas une lecture facile, mais elle est accessible si l'on est concentré et prend le temps de la réflexion, et je l'ai trouvée vraiment passionnante. Pour les intéressés, je recommande également le site du GEPALM et le blog d'Annie Chalon-Blanc, ainsi que l'ouvrage Introduction à Jean Piaget, de cette même auteure.

Piaget - Constructivisme - Intelligence, L'avenir d'une théorie, de Annie Chalon-Blanc

Rédigé par Perrine

Publié dans #Essais

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Angelilie 20/03/2017 18:29

Bonjour, j'apprécie beaucoup votre blog. n'hésitez pas à venir visiter le mien. au plaisir