La condition pavillonnaire, de Sophie Divry

Publié le 26 Octobre 2015

Genre : Roman

Date de parution : Août 2014

Quatrième de couverture :

La condition pavillonnaire nous plonge dans la vie parfaite de M.-A., avec son mari et ses enfants, sa petite maison. Tout va bien et, cependant, il lui manque quelque chose. L’insatisfaction la ronge, la pousse à multiplier les exutoires : l’adultère, l’humanitaire, le yoga, ou quelques autres loisirs proposés par notre société, tous vite abandonnés. Le temps passe, rien ne change dans le ciel bleu du confort. L’héroïne est une velléitaire, une inassouvie, une Bovary… Mais pouvons-nous trouver jamais ce qui nous comble ?

Un roman profond, moderne, sensible et ironique sur la condition féminine, la condition humaine.

Mon avis :

Ce livre est un conte moderne, qui pose la question du bonheur dans notre société. Le lecteur est spectateur de la vie de l'héroïne, qui file et qui défile... M.-A. a tout pour elle, mais ne cesse de chercher le bonheur partout ailleurs, s'adonnant à corps perdu à de multiples faux-fuyants.

Ce n'est qu'au terme de sa vie qu'elle réalisera qu'elle a gâché son existence à chercher ailleurs quelque chose qui était à portée de main, dont elle n'estimait pas la précieuse valeur... Fin brutale, tragique, et message édifiant.

J'ai beaucoup aimé l'écriture et le style de la narratrice qui, inconnue jusqu'au bout du livre, s'adresse à l'héroïne par le tutoiement.

La condition pavillonnaire, de Sophie Divry

Rédigé par Perrine

Publié dans #Romans

Repost 0
Commenter cet article

Fanny 24/02/2017 13:34

Bonjour, en cherchant des articles sur ce livre, je suis tombée sur votre analyse que je trouve très bien mais j'aurais voulu savoir ce que vous pensiez des hommes dans ce livre? comment sont ils vus et décrits par M.A ?

Perrine 26/02/2017 16:56

Bonjour Fanny,
Je suis contente que vous ayez apprécié mon analyse et j'espère sincèrement que le livre vous plaira. J'en ai un souvenir très positif.
Quant à votre question, je vais très certainement vous décevoir : en toute honnêteté, je ne me souviens pas du regard que porte M.A sur les hommes, vue la quantité astronomique de livres que j'ai lus depuis (ce qui, entre nous, est plutôt une bonne chose !). Vous pourrez toutefois éclairer l'article en le commentant de votre propre avis après lecture, et d'ailleurs j'en serai ravie !
Bonne lecture,
Perrine

Fanny 24/02/2017 13:34

Bonjour, en cherchant des articles sur ce livre, je suis tombée sur votre analyse que je trouve très bien mais j'aurais voulu savoir ce que vous pensiez des hommes dans ce livre? comment sont ils vus et décrits par M.A ?