Coucher de soleil, dans Croquis de la Nouvelle-Orléans, de William Faulkner

Publié le 26 Décembre 2014

Genre : Nouvelle

Date de parution : 1925

Quatrième de couverture :

Qu’ils soient mendiants, contrebandiers d’alcool, propriétaire de restaurant pathologiquement jaloux, vagabond simple d’esprit ou menteur éhonté, les personnages de ces Croquis nous sont proches, sympathiques dans leur besoin avide de reconnaissance, d'amour ou de dignité.

Une série de portraits brossés dans une langue âpre et vibrante d’émotion, par l’un des plus grands écrivains américains.

Mon avis :

C'est une nouvelle bouleversante, qui ne nous laisse en rien indifférent, et suscite en nous des émotions aussi contradictoires que le rire, la pitié et l'horreur. C'est une histoire basée sur un malentendu, auquel est sujet un nègre naïf et manipulé sans vergogne. Cette nouvelle touche au racisme, au mensonge et à la cruauté, mais elle est tellement surprenante qu'on ne peut s'empêcher de réprimer un certain humour... noir.

Coucher de soleil, dans Croquis de la Nouvelle-Orléans, de William Faulkner

Rédigé par Perrine

Publié dans #Nouvelles

Repost 0
Commenter cet article