Le Voyage d'Hector ou la recherche du bonheur, de François Lelord

Publié le 4 Mai 2014

Genre : Conte philosophique

Date de parution : 2002

Quatrième de couverture :

Il était une fois un jeune psychiatre nommé Hector qui n'était pas très content de lui : il voyait bien que, malgré sa bonne volonté, il n'arrivait pas à rendre les gens heureux. Hector décide alors de partir courir le monde afin de comprendre ce qu'est vraiment le bonheur.

Pourquoi rêvons-nous souvent d'une vie plus heureuse ? Trouve-t-on le bonheur dans la réussite ou dans les relations avec les autres ? Dépend-il des circonstances ou d'une manière de voir les choses ? Après bien des péripéties et des rencontres inattendues, Hector saura mieux répondre à ces questions...

Mon avis :

J’ai trouvé ce livre écrit par un psychiatre très accessible et intéressant ! Ce qui suit dévoile cependant une bonne partie de l’histoire et je déconseille vivement à ceux qui souhaiteraient lire le livre d’y jeter un coup d’œil ; ils auront bien plus de plaisir à le découvrir par eux-mêmes !

Pour les autres, voici un petit aperçu des idées de l’auteur, de réflexions éparses et d’éléments qui m’ont marquée, et que j’ai eu envie de résumer.

***

1°) Les 25 « leçons » du bonheur :

Hector ne collecte pas moins de vingt-cinq leçons sur le bonheur au fil de son voyage initiatique.

  • Leçon n°1 : Un bon moyen de gâcher son bonheur, c’est de faire des comparaisons.
  • Leçon n°2 : Le bonheur arrive souvent par surprise.
  • Leçon n°3 : Beaucoup de gens voient le bonheur seulement dans le futur.
  • Leçon n°4 : Beaucoup de gens pensent que le bonheur, c’est d’être plus riche ou plus important.
  • Leçon n°5 : Le bonheur, parfois, c’est de ne pas comprendre.
  • Leçon n°6 : Le bonheur c’est une bonne marche au milieu de belles montagnes inconnues.
  • Leçon n°7 : L’erreur, c’est de croire que le bonheur est le but.
  • Leçon n°8 : Le bonheur, c’est d’être avec des gens qu’on aime.
  • Leçon n°9 : Le bonheur, c’est que sa famille ne manque de rien.
  • Leçon n°10 : Le bonheur, c’est d’avoir une occupation qu’on aime.
  • Leçon n°11 : Le bonheur, c’est d’avoir une maison et un jardin.
  • Leçon n°12 : Le bonheur, c’est plus difficile dans un pays dirigé par de mauvaises personnes.
  • Leçon n°13 : Le bonheur, c’est de se sentir utile aux autres.
  • Leçon n°14 : Le bonheur, c’est d’être aimé pour ce qu’on est.
  • Leçon n°15 : Le bonheur, c’est de se sentir complètement vivant.
  • Leçon n°16 : Le bonheur, c’est de faire la fête.
  • Leçon n°17 : Le bonheur, c’est de penser au bonheur de ceux qu’on aime.
  • Leçon n°18 : Le bonheur, c’est de ne pas attacher trop d’importance à l’opinion des autres.
  • Leçon n°19 : Le soleil et la mer, c’est le bonheur pour tout le monde.
  • Leçon n°20 : Le bonheur, c’est une manière de voir les choses.
  • Leçon n°21 : Un grand poison du bonheur, c’est la rivalité.
  • Leçon n°22 : Les femmes sont plus attentives que les hommes au bonheur des autres.
  • Leçon n°23 : Le bonheur, c’est de s’occuper du bonheur des autres.
  • Leçon n°24 : Faire très attention aux autres.
  • Leçon n°25 : Prendre du temps pour regarder la beauté du monde.

Selon moi, certaines de ces leçons se recoupent (comme la 1 et la 21 ; la 6 et la 25 ; ou encore la 13, la 23 et la 24), d’autres me semblent accessoires (à l’instar de la 22), et celles qui me paraissent essentielles sont la 3, la 7, la 8, la 10, la 14, la 18, la 20 et la 23 !

2°) Les 5 familles de bonheur :

Hector définit vers la fin de son voyage cinq familles de bonheur.

Deux familles de bonheur excité :

1. La joie, faire la fête, partir en voyage, se retrouver au lit avec une femme qu’on désire.

2. Travailler à quelque chose qu’on aime, vouloir atteindre un but.

Deux familles de bonheur calme :

3. Se sentir content tout simplement, et vouloir que ça dure.

4. La manière de voir les choses : supporter et garder sa sérénité quoi qu’il arrive.

Et une cinquième famille de bonheur, le bonheur avec les autres :

5. L’amitié, l’amour partagé, faire attention au bonheur et au malheur des gens, se sentir utile aux autres.

3°) Bonheur et cerveau :

Une partie intéressante du livre aborde de manière tout à fait accessible le domaine des neurosciences et la neuropsychologie. Il s’agit d’études basées sur des IRM fonctionnelles, qui analysent le fonctionnement du cerveau en cas de mises en situation et décryptent les émotions en tant que réactions chimiques.

L’une des expériences consiste à demander à une personne d’imaginer une situation très triste, ou une situation très heureuse. A partir de l’IRM fonctionnelle de son cerveau, qui représente la consommation d’oxygène des différentes zones impliquées, le scientifique est capable de détecter quel genre d’émotion la personne a pu ressentir. Cela amène Hector à se demander si le bonheur peut se résumer à une simple réaction chimique.

D’autre part, toutes les conditions réunies chez un individu pour le bonheur n’impliquent pas nécessairement que cette personne soit heureuse ; aussi le bonheur ne dépend pas uniquement des circonstances, mais d’une façon de voir les choses, certaines personnes étant naturellement plus « douées » pour le bonheur que d'autres.

Le Voyage d'Hector ou la recherche du bonheur, de François Lelord

Rédigé par Perrine

Publié dans #Essais

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article